absence de VMC

Absence de VMC dans un petit appartement et conséquences.

Voici en images, les conséquences de l’absence d’une VMC, ce que vous trouvez couramment dans votre salle de bain ou bien cuisine. Sur ces photos vous pouvez remarquer l’apparition de moisissure autour du cadre d’une fenêtre ! Comment cela est possible ? Le problème est multifactoriel.

Absence de VMC et problématique d’ordre technique.

La circulation d’air dans une habitation se fait des pièces sèches (chambres, salon, salle à manger, etc …), avec entrée d’air par les menuiseries, et ce même air est extrait par les pièces humides (cuisine, salle de bain et wc) puis rejeté vers l’extérieur grâce à une VMC (Ventilation Mécanique Contrôlée).
Dans le cas présent, il n’y a pas d’entrée d’air dans la chambre et salon, il y en a une dans la salle de bain/Wc alors qu’il ne devrait pas y en avoir et surtout, même s’il y a des bouches d’extractions dans les pièces humides, elles ne sont pas reliées à une VMC.

Faiblesse thermique et isolation

Ces moisissures (ou champignons microscopiques) apparaissent presque systématiquement au niveau d’une faiblesse thermique de l’habitat. En effet entre l’extérieur qui est froid ou frais et plus ou moins humide, l’intérieur qui est lui chauffé, souvent plus qu’il ne faudrait (mais qui est souvent la conséquence d’une mauvaise isolation du bâti.) et qui est lui-même plus ou moins humide. Il y a à la « frontière » des deux, les conditions idéales à la pousse de moisissures, c’est-à-dire un taux d’humidité plus ou moins élevé et une chaleur « constante ». De plus, nous sommes dans un petit habitat (env. 30 m²), donc avec un petit volume d’air qui favorise les forts taux d’humidité.

Et les habitants dans tout ça !

Les occupants sont un couple qui notamment fait sécher son linge dans l’appartement, cuisine et bien entendu respire ! L’ensemble de ces 3 composants font que le taux d’humidité est plutôt élevé dans ce petit volume d’air. Et même si les occupants aèrent régulièrement en ouvrant les fenêtres (À faire même avec une VMC, il est préconisé quelques minutes par jour selon la taille de son logement.), cela n’est pas suffisant. Les conséquences ne sont pas à prendre à la légère, car laisser s’accumuler ce genre de moisissures, elles peuvent vite proliférer, mais surtout la qualité de l’air que l’on respire est lui aussi impacté, ce qui peut entrainer à terme des problèmes de santé !

A propos de l'auteur :

Technicien métreur TCE (Tout Corps d'Etat), formé par la FCMB 87 (Fédération Compagnonnique des Métiers du Bâtiment), j’exerce mon activité de métreur, dessinateur et courtier en travaux sur l’ensemble du département de la Haute-Vienne (87).

a écrit 1 articles sur le blog du site.